Absinthe : Élaboration, histoire & infos

468 vues

Absinthe
Absinthe : Élaboration, histoire & infos
Donnez votre avis :

L’absinthe, souvent utilisée dans les cocktails, est une liqueur qui titre au minimum 40% et peut aller jusqu’à 80% !

Elaboration de l’absinthe

L’absinthe est un spiritueux aromatisé avec de l’absinthe ou avec ses extraits naturels, combinés avec d’autres plantes ou leurs extraits naturels. Les 4 plantes de base de l’absinthe sont généralement : la grande absinthe, la petite absinthe, l’anis vert et l’hysope. S’y ajoutent souvent le fenouil et la mélisse, et parfois l’anis étoilé, la menthe, l’iris, la coriandre, le benjoin et l’angélique.

S’il existe plusieurs méthodes de fabrication de l’absinthe, c’est par distillation que l’on obtient la meilleure absinthe.

Les feuilles et fleurs sont sélectionnées en proportions voulues, concassées et mises ensemble à macérer dans un alcool de base fort (alcool de betterave, de vin, ou de marc de vin). Après ajout d’eau, le mélange est distillé en alambic pour produire un distillat incolore. On procède alors à la coloration de ce dernier, par macération au contact d’herbes colorées (souvent la petite absinthe ou armoise pontique, l’hysope et la mélisse) qui vont participer aussi au goût de l’absinthe. L’absinthe vert émeraude est ensuite blanchie et goûtée, puis mise à vieillir quelques mois avant d’être mise en bouteille.

alcool absinth

Historique de l’absinthe

Autrefois prisée pour ses vertus médicinales notamment contre les troubles digestifs, c’est à la fin du 18ème siècle qu’Henri Louis Pernod en produit une version apéritive. Recommandée aux soldats français en Algérie pour lutter contre la dysenterie, ceux-ci la popularisent en France à leur retour.

 

Découvert par les artistes, poètes et peintres, dès 1830, l’absinthe « fée verte » devient le symbole d’une époque. Au cours du 19ème siècle l’absinthe est produite en de plus en plus grande quantité, voit son prix chuter et devient l’apéritif de tous y compris des ouvriers. Au début du 20ème siècle, la consommation d’absinthe est telle qu’elle s’attire les foudres des ligues de vertus, qui disent d’elle « qu’elle rend fou et criminel, fait de l’homme une bête et menace l’avenir de notre temps ». En 1915, la production d’absinthe est interdite en France pour lutter contre l’alcoolisme. Elle sera de nouveau autorisée en 1988.

Boire l’absinthe

La légende romantique autour de l’absinthe participe d’un véritable rituel autour de sa consommation. Traditionnellement l’absinthe était bue en apéritif, à l’heure baptisée « heure verte ». La manière de préparer un verre d’absinthe joue un rôle important dans son goût final : classiquement elle est versée dans un verre spécial. Sur ce verre on pose une cuillère à absinthe, trouée, sur laquelle est déposé un sucre. Ce sucre est destiné à masquer l’amertume de l’absinthe, qui en est naturellement dépourvue. Enfin on verse lentement de l’eau fraîche sur le sucre jusqu’à remplir le verre.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>