Coca Cola lance son Zero Sugar aux Etats-Unis

par La rédac 4 vues0

coca cola zero sugar

Le groupe Coca Cola va lancer aux Etats-Unis la version Zero Sugar de sa boisson vedette. Jusqu’ici, elle était réservée aux marchés européens. La multinationale des sodas procède à ce changement après cinq ans de réflexion pour compenser la baisse des ventes sur son marché domestique et répondre aux préoccupations grandissantes autour des problèmes d’obésité.

Outre Atlantique, Coca Cola vendait jusqu’ici son Coca traditionnel sucré à canette rouge, le fameux Diet Coke qu’on appelle Coca Light en France et le Coke Zero, reconnaissable à son étiquette noire. Problème : le Coke Zero semble ne pas avoir les faveurs de la clientèle américaine.

Confronté à une baisse importante de son bénéfice net sur le deuxième trimestre de l’année 2017, Coca Cola a donc annoncé une légère réorientation stratégique de sa gamme de boissons sur le sol américain. Le Coke Zero va progressivement disparaître pour être remplacé par le Coke Zero Sugar. « Nous la commercialisons aux Etats-Unis car nous pensons que cela aidera à augmenter les ventes (…). C’est une réinvention de Coke Zero », a affirmé le PDG du groupe, James Quincey, lors de la présentation des résultats financiers du groupe.

A première vue, la révolution est modeste, puisqu’il s’agit dans les deux cas d’une variante sans sucre du Coca Cola. La firme assure toutefois que la recette, la composition et le goût sont différents. Au-delà de la boisson, le Coke Zero Sugar se distingue surtout par son emballage. Finie la canette noire, on revient ici à une étiquette rouge, conforme au code couleur vedette de la marque. La mention Zero Sugar fait simplement l’objet d’un liseré noir situé sur le haut de l’étiquette.

Le groupe en profite pour ajouter que ce lancement a vocation à encourager les ventes de boissons sans sucre et donc à lutter contre l’obésité, véritable problème de société aux Etats-Unis. Quoi qu’en dise le marketing de Coca Cola, les enjeux sont et restent financiers, dans la mesure où le marché se détourne progressivement des sodas sucrés. La firme d’Atlanta tente d’ailleurs depuis des années de prévenir cette désaffection grandissante en développant de nouvelles boissons comme les thés, les infusions, les jus de fruits ou l’eau minérale.

Au niveau international, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) réfléchit aujourd’hui à la création de taxes qui frapperaient spécifiquement les boissons très sucrées comme les sodas de façon à diminuer leur consommation.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>