Frenchie : le nouveau cocktail tendance

58 vues

Frenchie, le nouveau cocktail tendance

Parmi les cocktails qui font la joie des fêtards en été, on en retrouve peu d’origine française. Toutefois, cette saison, un des cocktails made in France a le vent en poupe. Il s’agit du sensationnel Frenchie. Pourquoi ce nom aussi évocateur ? Le Frenchie est un cocktail né de l’association entre deux alcools français : la vodka Grey Goose et la liqueur St-Germain. Découvrez ce qui fait de ce cocktail français une boisson aussi prisée.

La particularité du cocktail Frenchie

Issu de la fusion entre deux alcools forts (le Grey Goose et le St-Germain), le cocktail Frenchie est, vous pouvez le deviner, assez prononcé en matière de goût. En plus de ces deux alcools, la boisson est également composée de concombre, de citron, de menthe, du sucre et de la limonade. Un mélange explosif pour un été parfait.

Première spécificité, il s’agit d’un cocktail made in France produit dans le pur respect de l’art français. En été, le seul maître mot est de faire la fête. Les fêtards ont alors besoin de nouvelles saveurs. Le cocktail Frenchie offre une certaine fraîcheur issue des fleurs fraîches utilisées dans la liqueur St-Germain et de l’eau de source de la vodka Grey Goose.

Même après l’été, les boîtes de nuit ne désemplissent pas et les barmans voient partir des shots de Frenchie et ce à prix dérisoires. L’association du Grey Goose et du St-Germain est un mélange qui se substitue parfaitement aux traditionnels spiritueux. Une boisson pétillante idéale en soirée ; à consommer en apéro ou en famille.

La Grey Goose : la Vodka picarde

Faisant partie des meilleures vodkas au monde, la Grey Goose a su s’imposer dans toutes les boîtes de nuits françaises. Originaire de Picardie, elle est produite en Charente à l’ouest de la France et plus précisément dans la petite ville de Gensac-la-Pallue, région de Cognac.

Classée premier cru de l’AOC Cognac, il s’agit d’une vodka dont la particularité réside dans le fait qu’elle est produite avec du blé d’hiver de Picardie et de ses environs. Ce blé est assez coté, puisqu’il est ordinairement utilisé en pâtisserie. Distillée puis transformée en alcool fort, la saveur de la Grey Goose prend progressivement forme.

Cette étape franchie, retour en Charente où l’on y associera de l’eau de source de Gensac. Cette dernière va parcourir un chemin de filtration de 150 mètres de roche calcaire pour un résultat d’une pureté inouïe et d’un goût unique. À l’inverse des autres vodkas, la Grey Goose ne sera distillée qu’une seule fois.

Vous pouvez alors la déguster frappée avec de la glace ou en cocktails. En cocktail, vous avez la possibilité d’appréhender la vodka de diverses façons et d’y apporter votre petite touche.

La liqueur de fleurs de sureau St-Germain

Avec des soupçons de fruits de la passion, de pamplemousse, de citron, de pêche, d’abricot, le St-Germain est une liqueur française réalisée de façon artisanale. Son processus de fabrication est assez particulier. En effet, cette liqueur est faite à base de fleurs de sureau sauvages ramassées à la main au printemps dans les Alpes. Finalement, il n’y aura pas moins de 1 000 petites fleurs fraîches dans chacune des bouteilles du St-Germain.

Afin de garder au maximum l’arôme des fleurs de sureau, qui ne fleurissent que 2 à 3 fois par semaine au printemps, les artisans ont choisi de bannir les agents conservateurs. Ensuite, ils laissent macérer les fleurs fraîches avant d’y associer du sucre et deux types d’alcool qui feront apparaître le goût du St-Germain.

Une fois terminée, la liqueur St-Germain peut être associée avec du gin, du whisky, de la vodka ou du champagne. Idéal en cocktail, sec ou avec des glaçons.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>