L’histoire des grands noms de champagnes de luxe

208 vues

L’histoire des grands noms de champagnes de luxe

Le champagne est une boisson de luxe produite par plusieurs producteurs, négociants ou maisons de par le monde. Elle est très appréciée pour son côté pétillant, la finesse dans son goût et parfois pour son histoire. Dans cet article, nous vous emmenons à la découverte de l’histoire des grands noms de vin de Champagne.

Le champagne Louis Roederer

Fondée en 1766 à Reims par la famille Dubois, la maison de champagne Roederer a été rachetée en 1819 par Nicolas Schreider. En 1827, ce dernier s’associe avec son neveu Louis Roederer, qui reprend les rênes de la propriété en 1833 après en avoir hérité à la mort de son oncle. Il la rebaptise en son nom cette même année. Familiale, la maison a vu se succéder à sa tête des générations, toujours en accord avec la vision de base particulière qui attache une importance à la terre qui offre le bon vin.

En effet Louis était un grand innovateur dans sa façon de penser et de créer son vin. Il comprit d’ailleurs très tôt à son époque, l’importance d’acheter des terres de vigne plutôt que du raisin aux viticulteurs afin de mieux contrôler sa production. Et il remarqua aussi très vite le grand potentiel du marché international en particulier celui de la monarchie qu’il exploita. Ce qui a value depuis toutes ces années une place privilégiée à cette marque.

Avec ses 240 hectares de vignes très pinot noir et classé à 70 % en grand crus, Roederer couvre plus des deux tiers de ses besoins en raisins pour la production chaque année de ses 3 millions de bouteilles.

Le champagne Pol Roger

C’est l’une des rares maisons classées parmi les plus petites des grandes maisons de champagne en matière de superficie, mais des plus grandes en thème de qualité et de prestiges. Avec sa centaine d’hectares de terre, elle constitue l’une des rares entreprises viticoles familiales qui sont restées indépendantes. Fondée en 1849 par Pol Roger, la maison a su garder depuis des générations, les valeurs d’excellence qui ont forgé sa réputation. Le vignoble assure plus de la moitié de sa production avec ses propres terres de raisins et l’autre moitié est assurée par des viticulteurs indépendants fidélisés par des contrats à long terme et provenant des meilleurs terroirs. Tout ceci contribue à la régularité et la qualité de style observé chez la marque.

Très liée à l’Angleterre, cette maison s’est vue attribuer le titre de « Royal Warrant » en 1877, faisant d’elle la première de l’une des neuf maisons de champagne reconnues comme fournisseur de la Cour Royale. Elle a aussi su tisser des liens très forts avec Sir Winston Churchill qui était un fidèle client de la maison. Ce qui lui a d’ailleurs value dix ans après sa mort, un hommage de la maison Pol Roger avec la spéciale et célèbre Cuvée Sir Winston Churchill créée en 1975.

Le champagne Bollinger

La maison de champagne Bollinger a été fondée en 1829 par Athanase Louis Emmanuel Hannequin Comte de Villermont, Jacques Joseph Bollinger et Paul Renaudin. Il prend alors le nom de Bollinger-Renaudin en respect d’une ancienne tradition aristocratique qui ne permettait pas au comte de commercialiser le vin en son nom. Le nom changea des années plus tard en Bollinger tout court, car Renaudin mort n’avait pas eu de descendance. Avec ses 172 hectares de vigne dominés par le pinot noir et réparti en grands crus, premiers crus et autres crus, la maison couvre près des deux tiers de ses besoins en raisins pour la vinification.

Elle commercialise chaque année 2 millions de bouteilles en France et à l’international. Bollinger est généralement associé à James Bond, qui en boit dans tous ces films et est donc considéré comme le champagne préféré du personnage depuis des années. Si vous êtes fan de l’agent 007, vous êtes sûrement fan de ce champagne au goût fort.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>