La Vodka, l’un des alcools les plus emblématiques

53 vues

La Vodka

La vodka ou « petite eau » en russe est l’un des alcools les plus prisés au monde. Très populaire et même au-delà des frontières de son pays d’origine, ce mélange de céréales distillées est depuis sa création l’objet de nombreuses convoitises. En effet, il s’agit d’un nectar adulé surtout dans les pays de l’Est où il tire son origine. Il s’est peu à peu répandu et divers usages lui ont été trouvés au fil du temps. Aujourd’hui, on peut consommer de la vodka de façon sèche, incorporée dans des recettes de cuisine ou associée à d’autres boissons pour réaliser des cocktails. Vous êtes curieux d’en savoir plus sur cet alcool particulier ? On vous en dit plus dans la suite de cet article.

La vodka : qu’est-ce que c’est ?

La vodka est un alcool fort, pour ne pas dire l’alcool fort le plus consommé au monde. Il est certain qu’elle provient d’Europe de l’Est, mais une « guerre d’appartenance » subsiste par contre entre la Pologne et la Russie en ce qui concerne ses véritables origines. Cette boisson a un goût peu prononcé et peut être élaborée avec différentes matières premières agricoles telles que :

  • la betterave
  • des pommes de terre
  • du blé, etc.

Peu importe la matière première choisie, la vodka s’obtient après plusieurs distillations successives. Le processus consiste à laisser germer l’orge et le seigle jusqu’à ce que l’amidon obtenu permette d’avoir du sucre fermenté. Ce n’est qu’après la fermentation totale que le mélange est distillé puis embouteillé. Toutefois, en fonction des savoir-faire, la teneur en alcool peut varier.

Comment se boit la vodka ?

En Russie, la tradition veut qu’on boive la vodka fraîche dans de petits verres similaires à des dés à coudre. Si vous êtes entre amis, un toast et puis « cul sec » ! Attention toutefois à ne pas aller trop vite. Rappelons que la teneur en alcool de la vodka est généralement au-dessus des 40 % au même titre que le cognac.

Par contre en Pologne, la façon de servir la vodka est tout autre. Les natifs de ce pays ne boivent jamais de la vodka sans qu’il n’y ait à manger à côté. À l’inverse des Russes qui en consomment dans de tout petits verres, les Polonais préfèrent des verres au cou étroit avec une boule en dessous. Ils ne sont pas adeptes du « cul sec » et préfèrent prendre leur temps en trempant leurs lèvres dans une boisson servie dans des verres restés dans la glace.

Les bienfaits santé et nutrition de la vodka

À l’origine, la vodka traditionnelle était également utilisée dans les campagnes russes comme remède médicinal. En dehors de son goût délicat, elle serait dotée de propriétés antiseptiques et anesthésiantes. On lui prête également de nombreuses vertus thérapeutiques.

Dans certaines régions, elle est consommée durant les repas afin de nettoyer la bouche et affûter les récepteurs olfactifs afin que la perception du goût des aliments soit décuplée. Elle permettrait par ailleurs de calmer les douleurs dentaires, réduire le stress et purger la peau.

En dépit de tous ces bienfaits présumés, au même titre que tous les alcools, la vodka devrait être consommée avec modération. Il est ainsi recommandé de ne pas excéder 3 verres de vodka par jour chez l’homme et 2 verres chez la femme.

L’utilisation de la vodka en cuisine

Tout d’abord, la vodka est un véritable emblème de centaines de cocktails célèbres tels que le Long Island, le Blue Lagon, le Sex on the Beach, le Bloody Mary… Ensuite, en dehors de l’univers des cocktails, la vodka est aussi utilisée pour aromatiser, faire mariner et apporter du caractère à certains plats. Elle convient généralement un peu plus aux poissons et aux fruits de mer. Elle peut en outre être utilisée pour relever le goût de salades de fruits par exemple.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>