Le tire-bouchon, un accessoire bien loin d’être banal

187 vues

le tire bouchon

Qui ne connaît pas ce bruit, à la fois doux et familier, du bouchon que l’on sépare de sa bouteille dans un « pop » synonyme de dégustation à venir ? Et pour permettre ce moment bien particulier, aussi plaisant à voir qu’à effectuer, un outil fait office d’indispensable. Zoom sur le tire-bouchon, incontournable de la cuisine.

Le tire-bouchon en bref

Principal outil du sommelier, il permet, comme son nom l’indique, de retirer le bouchon d’une bouteille. Globalement, il comprend trois parties solidaires : une poignée ou un manche, une tige, et une vis ou mèche en spirale. C’est justement cette dernière qui va s’insérer dans le bouchon par un procédé de vissage, pour ensuite l’extraire de la bouteille en tirant directement à l’aide de la poignée ou en faisant effet de levier.

Certains modèles de tire-bouchons sont plus complexes que d’autres, et comprennent des éléments supplémentaires.

Histoire du tire-bouchon

Il semblerait que le tire-bouchon soit inspiré de la « vrille à tonneau », un outil permettant à l’époque d’extraire les balles du canon d’une arme à feu.

Lorsque les bouteilles de vin ont commencé à être fermées avec des bouchons en liège étanches plutôt qu’avec des cônes en bois, il a fallu trouver un outil adapté afin de pouvoir retirer ledit bouchon.

Le tire-bouchon est apparu à la fin du 17ème siècle. On ne connaît pas l’inventeur exact de cet outil. On sait cependant que l’on doit sa création aux anglais, fervents amateurs et grands importateurs de vin. Au départ, il était fabriqué par les armuriers londoniens. Puis, en mai 1795, un premier brevet est officiellement déposé par le révérend Samuel Henshall.
À partir de là, de nombreux modèles voient le jour. Le tire-bouchon connaît d’ailleurs un essor particulièrement important entre le 19ème et le 20ème siècle, avec plus de 300 brevets déposés. Tire-bouchon simple en forme de « T », tire-bouchon à cloche, tire-bouchon à levier, à lames, etc.

Aujourd’hui, le tire-bouchon est un outil du quotidien que l’on trouve dans toutes les cuisines, y compris celles de gens qui ne consomment du vin que de façon occasionnelle. C’est un objet qui symbolise la culture du vin et un certain art de vivre.

Les modèles anciens sont particulièrement recherchés par des collectionneurs du monde entier, appelés « helixophiles ». On parle ici de tire-bouchons artistiques et/ou réalisés avec des matériaux nobles tels que l’or, l’argent, l’ivoire, l’email, etc.

  • Quelques modèles marquants
    Le limonadier ou « couteau de sommelier », utilisé par tous les professionnels du vin et de la restauration.
  • Le tire-bouchon à cage, dont la forme rappelle celle d’un bonhomme, et permettant un bon appui sur le goulot.
  • Le tire-bouchon bilame qui, grâce à ces deux lames, permet de venir à bout des bouchons les plus difficiles à enlever.

Tire-bouchon basique et modèle haut de gamme
Vous l’aurez compris, la famille des tire-bouchons est vaste et vous trouverez de très nombreux modèles.

Sachez d’abord qu’un simple limonadier ou modèle à cage ne vous coûtera quasiment rien et permettra largement de faire le travail. Si toutefois vous souhaitez impressionner vos invités et utiliser un outil dont le standing suit celui de vos bouteilles millésimées, vous pouvez tout à fait investir dans un modèle haut de gamme. Certains d’entre eux font même office de véritables objets de décoration dans une cuisine design.

Quel que soit le type de tire-bouchon recherché,
il est important de bien le choisir. Un petit conseil en passant ; préférez les modèles en métal, bien plus solides et adaptés que ceux en plastique.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>