Les bienfaits du vin avec modération

16 vues

bienfaits du vin

Vous avez déjà certainement entendu parler des bienfaits du vin sur la santé. Mais qu’en est-il vraiment ? Trésor du patrimoine français et véritable symbole national, ce précieux nectar présente en effet de belles vertus, tant qu’il est consommé avec modération.

On ne le dira jamais assez, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, c’est même un risque majeur de cancer. Boire du vin de façon excessive peut amener de nombreuses maladies, mais aussi être la source d’accidents et créer un phénomène de dépendance.

Pourtant, si elle se fait dans un cadre raisonnable et conscient, la consommation de vin peut au contraire avoir des effets très favorables sur la santé. C’est là tout le paradoxe.

Le vin pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires

D’après diverses études menées de par le monde, il semblerait que les personnes buvant du vin de façon modérée soient moins sujettes aux maladies cardio-vasculaires que celles qui n’en boivent pas du tout. De nombreux médecins et diététiciens s’accordent sur le fait que ce fameux breuvage contient des éléments très bénéfiques pour la santé.

Le vin est une boisson obtenue à partir de raisin fermenté. C’est justement ce procédé de fermentation qui permet de concentrer une quantité particulièrement importante de polyphénols dans le vin. Parmi ces antioxydants, on trouve notamment le resvératrol et les proanthocyanidines qui présentent de nombreux bienfaits sur la santé et le cœur en particulier. Ainsi, consommer du vin de façon raisonnable permettrait de diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète, d’ostéoporose et de maladies neurodégénératives. Cela jouerait aussi de façon positive sur les problèmes de dépression, le stress, sans oublier de renforcer les défenses immunitaires et d’apporter au corps une bonne dose de vitamine E.

Attention je le répète, on parle ici d’une consommation à petite dose, à savoir un à deux verres par jour pendant les repas, en comptant environ 10 cl par verre. Le vin peut être rosé, blanc ou rouge, en sachant que ce dernier reste le plus sain des trois, notamment s’il est sec.

A coupler avec une vie saine

Bien que le vin ait de réelles vertus, l’idée ne fonctionne que si cette boisson est intégrée dans un mode de vie sain avec une alimentation équilibrée et une pratique sportive régulière. Ses bienfaits seraient d’ailleurs renforcés dans le cadre de ce que l’on appelle le « régime méditerranéen » (fruits et légumes frais, céréales complets, ail, oignon, épices, huile olive, de colza, yaourt et fromage de brebis, etc.).

Pensez à privilégier un vin dont la teneur en alcool n’est pas trop forte. S’il est bio, c’est encore mieux puisque cela vous évitera d’ingurgiter les pesticides utiliser pour protéger les vignes.

Évidemment, le vin reste un alcool et donc un potentiel danger pour la santé, notamment pour les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies du foie.

L’idée n’est pas de boire du vin pour rester en bonne santé ou d’en faire une cure particulière. Les mutuelles et la Sécurité Sociale n’en sont pas à rembourser les bouteilles, il ne s’agit pas d’un médicament ni même d’un super aliment. On peut en tout cas le considérer comme un plaisir gustatif qui, tant qu’il reste mesuré, fait du bien au corps comme au cœur.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>