Sodas : l’illimité désormais interdit

par La rédac 1 vues0

soda

Un arrêté paru au Journal Officiel le 26 janvier dernier interdit pour de bon la mise à disposition de boissons sucrées à volonté, gratuites, ou proposées à prix forfaitaire, dès lors que ces liquides contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse.

La restauration rapide n’a en théorie plus le droit de proposer de sodas à volonté, au motif que ces dernières présentent un risque sanitaire, notamment chez les jeunes. L’interdiction est officielle depuis le 27 janvier dernier, lendemain de la publication de l’arrêté concerné au Journal Officiel.

L’objectif annoncé est de « limiter, notamment chez les jeunes, les risques d’obésité, de surpoids et de diabète conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé », précise le texte de loi. La plupart des sodas et jus de fruits sont concernés, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse.

Décidée par les les ministères de la santé, de l’agriculture et de la consommation, la mesure concerne tous les lieux de restauration ouverts au public, du fast food à la cantine scolaire en passant par les établissements de formation ou d’hébergement destinés aux mineurs.

On trouvait jusqu’ici des fontaines à sodas en accès libre dans certains restaurants KFC, dans les cafétérias des magasins Ikéa ou dans les centres de vacances du Club Med. Bon nombre de ces enseignes ont cependant pris les devants et choisi de revenir à des formules au verre, de façon à anticiper la publication de cet arrêté.

Attendue depuis plus d’un an, elle fait suite au vote de la loi Santé de janvier 2016, qui s’attachait tout particulièrement à la prévention du risque de surpoids chez les jeunes. Depuis 2012, les boissons sucrées font d’ailleurs l’objet d’une taxation spécifique.

Reste à voir si cette mesure fera réellement diminuer la consommation de sodas chez les plus jeunes. Débattue de longue date aux Etats-Unis, la réponse ne fait toujours pas consensus dans la mesure où les menus de fast food proposent par exemple des gobelets de grande taille à prix réduit.

Les Français ont consommé 65,5 litres de sodas par personne en moyenne sur l’année 2015, un niveau bien inférieur à celui de leurs voisins britanniques, qui en boivent 106 litres par an.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>