Le cocktail à l’orteil : une boisson très peu orthodoxe

45 vues

Le cocktail à l’orteil

Des traditions, il en existe de toutes sortes à travers le monde. Certaines nous paraissent captivantes et excitantes, d’autres par contre sont assez incroyables et nous laissent perplexes. Et si vous foulez le sol du Yukon, un territoire du nord Canada aux températures glaciales et non loin de la frontière avec l’Alaska, vous devriez passer par un rite qui vous refroidira à coup sûr. Surtout si vous souhaitez rentrer dans les annales de la ville. Cette expérience sera de boire le Sourtoe cocktail, une boisson alcoolisée qui décoiffe et dont l’ingrédient principal est un réel orteil humain.

L’histoire du Sourtoe cocktail

Tout commence en 1920 pendant une expédition de contrebande dans une ville du Yukon située dans le nord-ouest du Canada. Un homme demanda à son frère de lui ôter son orteil afin de lui éviter la gangrène. Le personnage en question était Louie Linken, un coursier qui délivrait illégalement de l’alcool en période de prohibition à la frontière avec les États unis. Au cours d’une de ses courses avec son frère Otto, il s’est pris le pied dans un morceau de glace, car aveuglé par le blizzard et pourchassé par la police. Afin d’éviter que l’orteil atteint par le choc ne se nécrose, son frère le lui coupa à la hache à sa demande et celui-ci fut mis plus tard dans un bocal d’alcool pour sa conservation.

Cinquante années plus tard, l’orteil a été retrouvé intact et momifié dans le bocal par le capitaine Dick Stevenson. Lors d’une soirée en 1973, ce dernier fit la blague de plonger l’orteil dans un verre de champagne et de défier ses amis de boire tout le contenu jusqu’à ce que le doigt de pied touche les lèvres du buveur. Depuis, la tradition fut lancée et le Dawson City plus précisément le bar de l’hôtel Downton est le seul endroit où on peut trouver et boire du Sourtoe cocktail. Mais en 1980, un mineur qui était à son 13ème verre a avalé par mégarde l’orteil d’origine, depuis plusieurs donateurs ont fait des dons afin que la tradition soit perpétuée.

La tradition du Sourtoe cocktail

La tradition au début était celle de plonger l’orteil momifié dans du champagne et de boire toute la boisson jusqu’à ce que l’orteil touche les lèvres. Mais cela a été modifié avec le temps et il est maintenant possible de choisir l’alcool de votre choix. Cela peut être du whisky, de la vodka ou autre chose. Il faudra payer au début du rituel entourant l’expérience, une somme de 5 $ pour avoir les enseignements du capitaine Dick sur la façon de boire la boisson. Vous aurez à payer en plus de cela juste le montant de l’alcool d’accompagnement, car il est supposé qu’une fois le pas sauté vous renouvellerez l’expérience encore et encore. Il vous sera précisé dans l’enseignement que l’orteil n’est ni à manger ni à avaler, il doit juste toucher vos lèvres. Une fois le cocktail bu dans les règles de l’art, il vous sera délivré un célèbre et très recherché certificat. Ce dernier atteste de l’expérience vécue et vous fera intégrer le cercle restreint et très fermé du Sourtoe cocktail club.

Le club ne compte à nos jours que 100 000 membres à travers le monde, ce qui rend la tradition plus insolite et attire des curieux chaque année. Aujourd’hui, le bar est propriétaire d’environ 08 gros orteils provenant de différents donateurs ayant perdu leurs membres suite à des accidents.

Mais attention, dans le cas où les règles précitées n’étaient pas respectées et que l’orteil est avalé, une amende de 500 $ qui aujourd’hui est passée à 2 500 $ est payée par le client. Cette mesure sur l’augmentation de l’amende a été instaurée pour éviter les dégustations volontiers de l’orteil de plus en plus observé au cours des dernières années.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>