Un Britannique fait don de deux orteils pour réaliser un cocktail canadien

55 vues

sourtoe cocktail

L’histoire qui se cache derrière ce titre n’en est pas moins absurde que le titre lui-même. Pourtant, elle est bien vraie : dans le nord-ouest du Canada, à Dawson City, dans la région du Yukon, l’hôtel Downtown sert l’un des cocktails les plus surprenants du monde : le « Sourtoe cocktail », littéralement « le cocktail de l’orteil amer ». Un cocktail qui nécessite un orteil humain pour être correctement réalisé.

Un cocktail hors du commun

Rares sont les clients du Downtown hôtel à oser goûter le « Sourtoe cocktail », mais ceux qui font don de leur orteil pour permettre au barman local de proposer le cocktail à la carte sont sans doute encore plus rare. Pourtant, la recette est très simple puisqu’il suffit de disposer d’un shot de whisky et d’y faire tremper un orteil humain momifié.

Bien sûr, l’orteil humain n’est pas simplement posé dans le verre. Il est d’abord traité pour atteindre un stade de momification qui permettra de l’utiliser plusieurs fois, mais aussi d’éviter tout risque de maladie. Une recette extrêmement simple et unique au monde, que l’on ne trouve qu’au Downtown hôtel et qui ne nécessite pas de se fournir chez Buffet Plus.com le meilleur vendeur de matériel pour barman en ligne.

Un don venu de Grande-Bretagne

Si le Sourtoe cocktail fait parler de lui depuis quelques jours, c’est parce que le Downtown hôtel vient de recevoir une généreuse donation de deux orteils de la part du Britannique Nick Griffiths. Heureusement, celui-ci ne s’est pas volontairement amputé les orteils, mais il a simplement eu souvenir d’une publicité pour cet hôtel et ce cocktail juste après son amputation.

Effectivement, il y a quelques mois, Nick Griffiths a participé à la Yukon Arctic Ultra, une course à pied extrême dans le nord-ouest du Canada sur 692 kilomètres et dans des températures polaires. Peu de participants finissent la course et beaucoup y perdent même quelques orteils à cause du froid. C’est d’ailleurs la fréquence importante de ce genre d’accident dans le nord du Canada qui a sans doute rendu populaire le cocktail. Nick y a donc perdu deux orteils.

Des dons très rares

Le Sourtoe cocktail n’a officiellement que 40 ans, mais il n’est pas improbable qu’il date d’une époque plus ancienne où les engelures aux orteils étaient monnaie courante. Aujourd’hui, ceux qui perdent leurs doigts de pieds sont de plus en plus rares et le Downtown hôtel a du mal à se fournir en orteils. Ils attendaient un gros orteil depuis quatre ans quand celui de Nick est arrivé.

Voilà pourquoi les résidents de l’hôtel qui voudraient boire le fameux cocktail ne sont pas autorisés à avaler l’orteil. En revanche, pour appartenir au club très fermé de ceux qui ont goûté le Sourtoe cocktail, il faut boire le shot de whisky et embrasser l’orteil momifié. Un cérémonial plutôt macabre, mais qui attire les touristes et les amateurs de cocktail du monde entier.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>