Le whisky Black Moutain N°1 primé meilleur blend européen

par La rédac 5 vues0

black mountain

Une toute jeune marque de whisky française installée dans l’Hérault a reçu le 19 mars dernier le prix du meilleur assemblage européen lors de l’édition 2015 des Word Whiskies Award de Londres. La récompense est de taille pour cette jeune entreprise, qui ravit le prix face aux plus grands noms du secteur et se prépare à ouvrir sa propre distillerie dans les deux ans à venir.

Cédric Leprette, président fondateur de la société Black Mountain, a donc eu le plaisir de recevoir le prix du « Meilleur blend européen 2015 » lors des Word Whiskies Award de Londres. « C’est une reconnaissance aussi inattendue que bienvenue pour notre toute jeune marque créée en 2010 avec le lancement d’un premier whisky BM N°2 en 2012 », a déclaré le jeune entrepreneur.

Le whisky primé est le « Black Mountain N°1 », qui consiste en un assemblage entre le premier whisky produit par la maison et un blend riche en malt. Ce nouvel ensemble est mis à vieillir dans un fût d’armagnac, et profite donc d’un vieillissement supplémentaire.

D’après les testeurs, le nez met en avant des accents de pomme enrichis de caramel, avec des notes de mal et de sucre vanillé. Long en bouche, en dépit d’un final un peu décevant, il termine sur des notes de poivre et de malt légèrement chocolaté. Les whiskys Black Mountain sont aujourd’hui vendus aux alentours de 50 à 60 euros la bouteille.

Forte de cette première récompense internationale, l’entreprise envisage d’accélérer son développement et d’ouvrir sa propre distillerie. Aujourd’hui, elle utilise en effet des whiskys provenant d’autres pays. Installée à Fraysse-sur-Agout dans l’Hérault, Black Moutain envisage à terme de produire son propre single malt qui serait donc distillé sur place, à partir de céréales produites localement et de l’eau de la Montagne Noire, d’où la société tire son nom.

En attendant la construction de la distillerie, elle travaille donc sa gamme de whiskies d’assemblage importés, assemblés, ajustés à l’eau de la Montagne Noire, puis affinés en anciens fûts de prestigieux spiritueux gascons. Qui aurait parié un jour sur un whisky d’Occitanie ?

Rappelons que le paysage des spiritueux recèle bien d’autres provenances insolites, à l’image du Kavalan et de son single malt distillé à Taïwan, primé au plus haut niveau.

Répondre

Votre adresse ne sera pas affichée.

Vous pouvez utilisez les balises HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>